Airbus en Tunisie prévoit 1500 emplois d’ici 2015

Le projet de parc aéronautique (fabrication de structures aéronautiques et parc de sous-traitance), lancé depuis 2009 par Airbus dans la zone industrielle de Mghira (Banlieue Sud de Tunis), «avance sur les bons rails et cible la création de 1500 emplois directs d’ici 2015 », a déclaré M. Fabrice Bregier, directeur des opérations d’Airbus et président du Conseil d’Administration d’Aérolia SAS, filiale d’Airbus.

Le responsable du constructeur aéronautique français a affirmé, mercredi, à la presse, au terme d’un entretien avec Hamadi Jebali, Premier ministre, à la Kasbah, que le chef du Gouvernement, «l’a rassuré quant au soutien du gouvernement au projet et à la réalisation des objectifs qu’il s’est fixé pour la prochaine période».

Et d’ajouter que «nous allons passer à une deuxième étape, celle de la construction d’un parc aéronautique de sous-traitance dans plusieurs domaines (outillage, logistique, traitement de surface…), ce qui suppose un soutien du gouvernement en ce qui concerne la mise en place des infrastructures, la formation et le développement des activités de la société».

«L’industrie aéronautique est une activité de haute qualité, de savoir-faire et de hautes technologies…c’est une vitrine technologique, d’ou la nécessité d’une main d’œuvre qualifiée», a-t-il dit, rappelant que le centre de formation déjà mis en place dans la zone de Mghira «va être renforcé et dynamisé pour assurer les qualifications spécifiques et adaptées à ce métier nouveau».

Au sujet de la sous-traitance, M. Brégier a fait remarquer «qu’il est important pour la Tunisie d’attirer d’autres entreprises et pour Airbus d’attirer des partenaires et des sous-traitants autour de lui».
Situé dans la zone industrielle de Mghira (Banlieue sud de la Tunisie), le parc aéronautique d’Aérolia a été réalisé pour un coût d’environ 120 millions de dinars (60 millions d’euros). Il emploie jusqu’à aujourd’hui 400 personnes.