al-baraka-banque

Le Groupe bancaire «El Baraka» a annoncé qu’il a réalisé, en 2011, des bénéfices estimés à 212 millions de dollars (environ 317 millions de dinars tunisiens), soit une augmentation de 10% par rapport à 2010.

Le groupe a affirmé, dans un communiqué de presse publié au terme de la réunion de son Conseil d’administration, tenue jeudi à Tunis, sous la présidence de Cheikh Salah Abdallah Kamel, que ce résultat vient «témoigner de la grande capacité du groupe bancaire à préserver sa rentabilité financière dans une conjoncture économique et politique difficile marquée par la crise économique et financière mondiale».

La banque «El Baraka», banque non résidente établie en Tunisie, constitue l’une des filiales du groupe présent dans plus de 15 pays.

Le groupe, qui envisage, cette année, d’augmenter son capital, de 50 millions de dollars US actuellement à 120 millions de dollars, prévoit l’émission d’actions sur le marché boursier tunisien.

Selon Jilani Bellagha, directeur de l’Exploitation et du Marketing à la Banque «El Baraka», l’institution aspire à obtenir le statut de «résidente» pour jouer un rôle plus renforcé dans le financement de l’économie tunisienne.

La banque, spécialisée dans la bancarisation islamique (services bancaires conformes à la loi islamique «Chariâa»), ambitionne également «d’offrir aux entreprises et aux particuliers tunisiens des services dont l’efficience a été confirmée dans le monde».

D’après le responsable, la banque prévoit d’augmenter le nombre de ses employés de 150 actuellement à 700 au cours des cinq prochaines années, dont un plus grand nombre de diplômés du supérieur.

Le groupe a annoncé, dans le même communiqué, qu’il envisage d’ouvrir une agence en Libye «eu égard à l’importance de ce marché».